— L’épisode #19 de la saison 10 de Buffy contre les vampires intitulé Freaky Gles Day est sorti aujourd’hui aux États-Unis. Cet épisode est un One-Shot (un épisode individuel) où Willow offre la possibilité à Giles de redevenir adulte pendant 48h. Vous trouverez, ci-dessous, les couvertures, les preview et surtout la review complète de l’épisode. Bonne lecture 🙂

[section label= »Couvertures » anchor= »couvertures »]
Cliquez sur les images pour les voir en taille réelle

[section label= »Preview » anchor= »preview »]

[section label= »Review » anchor= »review »]

Review

L’épisode #19 « Freaky Giles Day » est un petit One-Shot qui joue le rôle de pause scénaristique dans cette saison 10, tout comme l’avait fait l’épisode #10 avec Harmony. Cet épisode met alors de côté toute la trame principale concernant Archaeus et les différents Big Bads et se concentre sur le personnage de Rupert Giles, qui a mon sens, a été trop souvent mis de côté pendant cette saison. L’épisode joue avec le thème du « Body Swap » (Echange de corps) qu’on a vu dans le film « Freaky Friday » avec Jamie Lee Curtis et Lindsay Lohan, d’où est d’ailleurs tiré le nom de ce 19ème épisode. Ici, il s’agit par contre de faire retrouver à Petit Giles sont corps d’adulte, pendant 48h.

L’épisode est séparé en plusieurs phases : La première nous montre un Giles à nouveau adulte qui profite pleinement de son état physique et fait ce qu’il a envie (Bonjour Olivia). La deuxième nous montre que Giles est complètement dépassé par les événements, s’apercevant que le Scooby Gang se débrouille très bien sans lui. Et la troisième phase est l’acception, il comprend que ses amis n’ont plus besoin de lui en tant qu’Observateur et il décide d’inverser le sort pour redevenir enfant et faire sa vie, à nouveau.

On passe nous aussi par plusieurs phase de sentiment concernant cette histoire. On est d’abord content de voir que Giles retrouve son corps d’adulte, mais on commence à avoir de la peine pour lui quand tous ses amis lui montrent qu’il est dépassé. Buffy, par exemple, n’y pas pas de main morte quand elle lui dit qu’ils n’ont pas besoin d’un observateur, mais de quelqu’un qui les aide dans leur vie « normale ». Alex de son côté s’aperçoit que Giles n’est d’aucune aide quand un démon les attaque, et quand Giles donne un conseil à Willow en matière de boulot, celle-ci lui explique que le monde à changé. On retrouve un Giles qui nous vraiment de la peine et on souhaiterais presque qu’il redevienne enfant.

Quelques mots sur Hank Summers : Je suis bien content qu’il ne revienne pas dans la vie de Buffy comme une fleur, entièrement pardonné etc.. Au contraire, Christos Gage a fait un travail superbe au niveau du scenario pour nous montrer que ce personnage n’a pas changé et qu’il est comme il l’a été dans la série, à savoir : un père ingrat. J’ai été bien content que Dawn prenne la défense de Buffy. Mais je pense que c’était nécessaire dans cet épisode pour montrer le parallèle entre Hank et Giles. L’un qui a échoué en tant que figure paternelle, et l’autre qui essaye d’être toujours là pour Buffy et Dawn.

La scène de fin joue à merveille son rôle de conclusion pour cet épisode. Elle est belle et triste à la fois et montre que Buffy a toujours besoin de Giles mais que leur relation a évolué. C’est une fin douce-amère comme on les appellent puisqu’elle finit bien, mais on sait que Giles va redevenir enfant, la relation paternelle que Buffy entretien avec lui va à nouveau s’en aller. Enfin de compte, cet épisode nous montre rien de plus que les personnages grandissent, entrent dans la vie adulte… A contrario, Giles, lui, recommence sa vie d’enfant.