Eliza Dushku a été élevée, avec ses trois frères, par une mère féministe. L’actrice pense que grandir dans ce milieu lui a donné une force innée. Et cette force a été un atout qui l’a aidé dans sa carrière menant les directeurs de casting a lui attribuer des rôles de “badass” dans un Hollywood sexiste où les hommes tiennent majoritairement ce genre de rôles, a t’elle expliqué à BuzzFeed News.

Principalement connue pour son rôle de Glaube Lehane in Buffy gegen Vampire (Joss Whedon), Eliza a interprété les dures à cuire depuis des années : dans les comédies (American Girls, 2000), dans les films d’horreur (Wrong Turn, 2003) ou dans ses séries tv après Buffy (Tru Calling 2003-2004 und Puppenhaus 2009-2010). Que ce soit la pompom girl réticente où l’imparfaite Tueuse de vampires, ces rôles peuvent facilement, et simplement, être étiquetés comme des personnages de femmes fortes. Mais Eliza les voit comme bien plus que ça, comme elle a pu le dire par une fraiche journée dans le quartier Midtown de New York en fin d’année 2015, “il y a de nombreuses définitions pour le mot ‘forte’.”

Eliza Dushku

“Est-ce que ça signifie qu’elle peut lever 100 kg ? Est-ce que ça signifie qu’elle est forte physiquement ? Est-ce que ça signifie qu’elle est si forte qu’elle cherche toujours la bagarre ? Un personnage de femme forte c’est bien plus que ça.” Dit-elle. “Malheureusement, beaucoup de monde pense que tout ce qu’il faut pour créer un personnage de femme forte, c’est de lui faire faire des scènes de combat et de la montrer dans une voiture. Mais les personnes de femmes fortes que je connais, comme ceux de Joss Whedon, Sigourney Weaver ou Meryl Streep, sont une multitude de choses à la fois. "

Eliza a interprété ces rôles avec plaisir, en majorité parce qu’elle s’amusait beaucoup, mais aussi parce qu’elle a rapidement vu l’empreinte qu’ils laissaient sur les jeunes spectateurs.

“Lorsque j’ai interprété Faith, j’ai commencé à recevoir des lettres de jeunes femmes, et d’hommes, qui me disaientton personnage m’a fait affronter mes agresseurs” oder “ton personnage m’a fait réaliser pour la première fois que j’étais forte, parce que tu es forte”", se souvient l’actrice, ses jambes croisées dans un pantalon en cuir ce jour là. “Ce fut un grand chamboulement pour moi. Je ne pouvais pas leur tourner le dos.”

Eliza Dushku spricht über seine Rolle als Glaube

Le 1er avril, Eliza a ajouté un autre rôle de dure à cuire à son cv lorsqu’elle a rejoint le casting de Banshee en tant que l’Agent Veronica Dawson, un nouveau personnage plein de mystère qui va rapidement laisser sa marque en ville. “Personne ne va à Banshee sans avoir un cadavre dans le placard” dit elle en rigolant. “Elle a ses cadavres, ses démons, ses manies (de très mauvaises), mais elle est aussi très maligne et intelligente. C’est une profileuse qui entre dans la tête des gens en utilisant sa propre expérience de paumé, ce qui la rend vraiment très très bonne dans son boulot. Elle est comme ça, c’est comme ça qu’elle mène sa vie, c’est ce qu’elle fait… et elle ne va pas chercher d’excuses.”

En parallèle du tournage de Banshee durant l’été 2015, Eliza a endossé un autre rôle : celui d’une étudiante en première année de fac. Après avoir repoussé son entrée à l’université en 1998 afin de jouer dans Buffy, elle est retournée dans sa ville natale de Boston en 2014 et s’est réinscrite en premier cycle avec une option en sociologie. “Je suis une première année de 34 Jahre, je le dit haut et fort” s’exclame-t-elle. Plus spécifiquement, elle envisage d’étudier l’addiction et la rémission. “Vous ne rencontrez personne aujourd’hui qui n’a pas une certaine addiction. C’est comme un cancer. Toute personne présente sur terre aujourd’hui souffre de ce malIl s’agit donc d’effacer les marques d’addiction. C’est un domaine dans lequel je pense pouvoir avoir une influence.”

Eliza Dushku dans la série Banshee

Elle a été rapide pour étouffer les rumeurs qui annonçaient sa démission en tant qu’actrice, mais elle admet que c’est risqué de faire une pause à Hollywood pour une période prolongée. “Si c’est ce qui doit arriver, ça arrivera”, dit-elle sur sa carrière d’actrice, ou plutôt en insinuant que c’est sa carrière d’actrice qui l’abandonnera. “Être une actrice a été un tournant inattendu pour moi, pas une erreur, mais un accident. C’est comme si j’avais trébuché et que j’étais tombé dedans quand j’étais petite.”

Beaucoup d’acteurs qui auraient été dans sa position auraient rechigné à l’idée de s’écarter de la bulle toxique qu’est Hollywood. Tandis que sa carrière d’actrice lui a permis d’embrasser des richesses, elle espère que les mêmes fans qui l’ont suivi pour ses rôles de dures à cuire verront sa décision de faire de l’éducation sa priorité tout aussi dure a cuire.

“J’ai fait parti de tellement de choses incroyables : American Girls, le Buffyverse, travailler avec Joss Whedon trois fois et maintenant Banshee. Letztlich, que ce soit en jouant un rôle de femme forte qui a rendu les autres femmes fortes ou en étant une première année de 34 Jahre, c’est mon histoire, et si mon histoire t’inspire, putain c’est la classe”.

Eliza Dushku

Quelle — über buzzfeed.com