Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir actrice ?

Francamente, ça m’est tombé dessus. J’étais amoureuse de littérature et je voulais me spécialiser dans la langue anglaise. Algún día, par soutien, je me suis rendu à une audition pour la comédie musicale de mon lycée avec ma meilleure amie et nous avons finalement toutes deux rejoint le casting. Après la première représentation j’étais complètement accro. Ma vie a pris un tournant et suite à ça je ne m’intéressais qu’au théâtre.

Vous avez interprété le rôle de Joyce Summers dans Buffy contre les vampires, comment décrieriez-vous cette expérience ?

Kristine SutherlandJ’ai adoré interpréter Joyce. Ma mère était mère célibataire à l’époque où ce n’était pas très commun. J’ai vu ma mère se battre dans ce rôle et du coup ça a été très enrichissant pour moi de jouer une mère célibataire et de me mettre à sa place. Je crois que lorsqu’on divorce, en tant que parent, on peut ressentir un sentiment d’échec et ça rend la relation avec ses enfants plus difficile à cerner. J’adore la vision qu’à Buffy de Joyce.

Primero, leur relation est très tendue et Joyce n’est pas la priorité dans la vie de sa fille. Lorsque Buffy grandit, son monde passe du noir et blanc a de nombreuses nuances de gris que connaissent les adultes. Dans ces nuances, mère et fille construisent une relation plus mature et redécouvrent vraiment l’amour et le respect qu’elles portent l’une à l’autre. J’ai adoré la façon dont Joss [Whedon] a su mettre en scène tout ça. Buffy me rend folle au début de la série. Je suis très inquiète pour elle et ce qu’’elle fait de sa vie. Dans Effet Chocolat, leur relation est complètement inversée et Buffy prend conscience de ce que je vivais en tant que parent. C’est telllllllement bien !

Êtes-vous toujours en contact avec les membres de l’équipe ?

Je vis à New York et la plupart du casting vit à Los Angeles, donc on ne se croise pas sauf lorsque je suis à une convention Buffy où une soirée. J’aime beaucoup les voir lors de ces évènements, c’est génial de trainer tous ensemble et de rencontrer nos incroyables fans. Avec Sarah, nous nous échangeons des messages de temps en temps, c’est chouette de rester en contact.

Quel est votre épisode préféré et pourquoi ?

J’ai adoré tourner Effet Chocolat, on s’est tellement amusé !

Mais je dois dire que mon épisode préféré est Innocence partie 2. La scène de fin où Buffy décide de ne pas souffler sa bougie d’anniversaire sur le cupcake me brise le cœur. Je pouvais ressentir sa peine, mais aussi celle de Joyce qui n’était pas capable de l’aider. C’est un moment inoubliable de voir sa fille être blessée par la vie et tout ce que vous pouvez faire c’est regarder et tenter d’être présent pour elle.

J’ai adoré le fait que Joyce ne pose pas de questions. Elle n’en ressent pas le besoin, elle savait ce qu’il s’était passé parce que ça nous arrive à tous. J’aurais aimé que Joyce soit ma mère lorsque j’ai pu traverser de tels moments dans ma vie.

Comment décrieriez-vous votre travail avec le légendaire Joss Whedon ?

Kristine SutherlandTravailler avec Joss sur Buffy a été une expérience magnifique. A l’époque où Buffy est arrivée sur les écrans, les scénarios à la télévision était très conventionnels et banals. Il n’y avait qu’une poignée de bonnes séries, mais la plupart du temps, lorsqu’on passait une audition pour un script on se demandait “bon sang, comment vais-je faire pour faire croire que cette horrible réplique sort de la bouche d’une vraie personne ?” Sur le tournage de Buffy je n’ai jamais eu ce problème. On récupérait nos scripts et on était impatient de les tourner. Joss est intelligent, drôle et a toujours su surprendre dans sa façon d’écrire.

En estación 5, on diagnostique à votre personnage une tumeur du cerveau, comment avez-vous vécu le fait de tourner ces scènes difficiles ?

C’était étrange pour moi, surtout en sachant que ma mère a eu un anévrisme du cerveau et a tout juste survécu. Je vous laisse imaginer à quel point c’était difficile et personnel de vivre à la fois ma maladie et ma mort imminente.

La première diffusion de la série a eu lieu il y a 19 ans et les fans sont toujours présents ! Qu’aimeriez-vous leur dire ?

C’est un honneur de faire partie de quelque chose qui a touché la vie de tellement de personnes. La meilleure chose qui peut vous arriver lorsque vous êtes acteur c’est d’apporter aux spectateurs une expérience qui illumine leur vie. Je suis heureuse que la série leur ait apporté autant de joie et reflété leurs appréhensions sur le passage à l’âge adulte. J’aimerais faire à tous et a chacun un câlin pour les remercier de leur loyauté et affection.

Comment décrieriez-vous votre travail avec Sarah Michelle Gellar et Michelle Trachtenberg ?

J’ai adoré avoir une fille unique puis j’ai adoré avoir deux filles. C’était un grand plaisir et j’ai adoré travailler avec Michelle. C’était chouette d’être une famille de trois et de l’accueillir dans nos vies. J’ai une fille unique, donc c’était l’expérience la plus proche où j’ai pu vivre le fait d’avoir deux enfants.

Mais Sarah était ma première (Lol, je ne suis même pas sûre de pouvoir dire que Dawn est techniquement “née”). Nous avons eu immédiatement un lien avec Sarah. Toutes mes scènes étaient avec elle dans les premiers épisodes de la série, il y avait donc une certaine intimité qui était agréable et que nous avons toutes les deux ressenties depuis le début. Ça fonctionnait biencomme si ça avait toujours existé.

Après Buffy, quel a été votre rôle préféré ?

J’ai tourné dans un petit film indépendant intitulé The Perfect Wedding. C’était un drame familial et une expérience très personnelle. Le producteur/scénariste croyait énormément au message du film et c’était incroyable de faire partie de la grande famille qui a participé à ce projet. C’était un environnement de travail idéal… loin du boucan d’Hollywood, on racontait simplement une histoire à laquelle nous croyons tous. Travailler avec le défunt Jim Rebhorn a été un grand moment de ma carrière. C’était un homme bon et un acteur généreux et talentueux.

Quel est votre film préféré de tous les temps ?

Kristine Sutherland C’est trop difficile, il y en a tellement ! Je ne peux pas prétendre en avoir qu’un seul, mais je peux vous en donner quelques uns qui me passent par la tête. Soyons clairs, N’oublie Jamais est un des meilleurs films romantiques de tous les temps. Et chaque Noël je regarde Jimmy Stewart dans La vie est Belle. Quel acteur. C’est très surjoué si on se base sur les standards d’aujourd’hui, mais il est tellement vrai que c’est captivant. Je suis aussi une grande fan de tous les films des Monty Python. Ils sont tellement intelligents, créatifs et drôles. Et bien sûr, je suis une grande fan de tout ce que fait Joss.

Et votre série préférée ?

Buffy, por supuesto. Je suis aussi une grande fan en ce moment de BBC Sherlock Holmes

Si vous pouviez interpréter n’importe quel rôle, lequel serait-il et pourquoi ?

Je n’ai pas vraiment une liste de rôle que j’aimerais jouer. Si le rôle me parle, je serai ravie de faire partie du projet. J’aime l’aspect collaboratif de ce que nous faisons et j’aime raconter des histoires. Je pense qu’on se soigne à travers les histoires. Elles sont significatives lorsqu’on les regarde et encore plus significatives lorsque vous faites partie de ceux qui vous racontent l’histoire.

Avez-vous des projets pour fêter les 20 ans de Buffy l’année prochaine ?

Je n’y avais pas pensé. Ça fait 20 año ! Ciel… j’espère pouvoir le fêter avec tout le monde dans un événement Buffy quelque part dans le monde.
Kristine Sutherland

Avez-vous des projets futur ?

Je suis actuellement en train d’écrire un projet personnel, mais il est trop tôt pour en parler encore. J’ai aussi beaucoup voyagé cette année. J’ai eu un problème de santé il y a deux ans et pour rebondir, j’ai pris du recul pour examiner ma vie et voir ce que je veux faire en vieillissant. C’était un moment très enthousiasmant… un jour je veux reprendre les cours… le lendemain, je me vois voyager tout autour du monde pour quelques années avec juste une valise. Ma fille m’a acheté un livre pour mon anniversaire pour tester sa personnalité pour trouver une nouvelle carrière. J’aimerais devenir 10 personnes à la fois et suivre tous mes rêves. Je suis très chanceuse d’avoir tant d’options qui s’ouvrent à moi et je veux tout tester.

Je ne veux pas arrêter d’être actrice, mais beaucoup d’autres choses me fascinent. La vida es corta. On se reposera quand on sera mort.

Fuente — vía indiemacuser.co.uk