The names of the TV series rarely divide audiences but they can sometimes scare. If your charming family comedy has a sarcastic name as Trophy Wife (literally "Female Trophy"), do not be surprised that your target demographic to take the literally and flee far. (Same case for Terriers, Selfie, Crazy Ex-Girlfriend…)

Buffy the Vampire Slayer lasted 7 seasons, has never been under threat of cancellation during its broadcast (the reason for the channel change occurred because UPN wanted to steal a hit series to its rival the WB) and has even known a successful spin-off : Angel. The series is acclaimed by fans and has allowed to define the identity of a TV channel despite the short life of the WB. By all criteria, Buffy was a success.

Except perhaps that criterion there : If you say to someone who has never watched the series Buffy the Vampire Slayer is the best drama series of all time, they rise up to heaven and change the subject to talk about something less controversial, as the immigration policy eg.

Buffy summer the vampire slayerAnd if Buffy the Vampire Slayer was another name, would she known a more successful transition, would it not become a cult series, would she won prizes, or just have it been easier to advise the “no fans” ? Of course, you can imagine that this is what the producers of the WB chain thought, that's why they tried to shorten the name by asking Joss Whedon to call “Slayer”.

Joss Whedon stood firm, not just to avoid confusion between the series and the metal band of the same name. He knew Buffy the Vampire Slayer was the perfect name for his series. The title accurately reflect the spirit of what he wanted to create.

The series could have a more serious or distinguished name, but regardless of packaging, the series speak of a young girl superficial, Buffy Summers (Sarah Michelle Gellar), qui découvre que sa destinée est de protéger l’humanité des vampires, démons et forces de l’ombre. Une série dont le ton vacillerait rapidement entre l’horreur, le mélodrame, l’action et la pure comédie. Ce titre implique tout ça, et il suggère aussi que si ce nom ne vous attire pas, c’est que vous ne serez probablement pas attiré par le contenu de la série.

C’est cette balance entre les différents tons que la réalisatrice Fran Rubel Kuzui a totalement occulté dans le film de 1992 basé sur le script de Joss Whedon. Une erreur dont elle aura su se rattraper en devenant productrice de la série. Une série qui a su laisser plus de place à différentes gammes d’émotions, magestiquement incarnées par Sarah Michelle Gellar, Anthony Stewart Head, Alyson Hannigan ainsi que l’ensemble du casting. C’était une série avec peu de moyens, même pour une chaîne de 5e rang aux États-Unis, mais elle n’a jamais eu l’air ridicule malgré les effets spéciaux basiques et les doublures de cascades bien visibles de SMG. Si la série voulait vous faire rire sur une réplique cinglante, elle le pouvait. Si elle voulait vous donner la chair de poule, elle trouvait le monstre le plus perturbant possible. Si elle voulait vous faire pleurer, vous ne pouviez pas retenir vos larmes.

Someday, Joss Whedon a déclaré au New York Time Si j’avais nommé la série ‘Buffy la lesbienne indépendante’, fait des conférences au PBS (ed : PBS est le fournisseur le plus important de programmes télévisés aux stations de télévision publiques américaines) en expliquant pourquoi il faut être féministe, personne ne s’y serait intéressé, et puis ça aurait été chiant. Changer la culture est important à mes yeux, et cela ne peut être fait que par les médiums populaires.

Joss Whedon n’a pas inventé le féminisme à la télévision, ou même le fait de le mélanger au genre fantastique et science fiction (Pendant sa diffusion, Buffy était au coude à coude avec Xena la princesse Guerrière.) Mais il a su créer l’exemple le plus subtil, et l’emballer dans un ensemble divertissant qui inclut un titre qui a surement fait lever les yeux au ciel, mais qui a aussi su en faire sourire certains réalisant alors que c’est surement une série qui est faite pour eux.

Et c’était le cas.

Source via — hitfix.com