Le magazine anglais SFX met à l’honneur dans son dernier numéro la série Buffy contre les vampires. Il revient sur ce phénomène à travers une interview de Jane Espenson et de Howard Gordon, tout deux scénaristes de la série. Ils reviennent sur leur travail avec le créateur de la série, Joss Whedon, sur l’impact de la série sur leurs carrières mais aussi sur les fans et la pop culture.

Ce dossier de 10 pages regroupe bien d’autres surprises ! Vous pouvez commander ce numéro en papier ou numérique sur ce site.

Voici quelques extraits que nous vous avons traduit exclusivement sur Slayer Revival :

La recette secrète c’était Joss ! Il a une vision qui est si singulière et précise, et pourtant aucun de nous n’arrivait à la cerner lorsque l’on travaillait pour la série. Il n’y avait pas vraiment de formule spécifique, ce qui, je pense, était la bonne formule. […] Joss nous a toujours fait nous concentrer sur l’aspect émotionnel de Buffy, ses expériences et son apprentissageJane Espenson

Une des chose qui m’a toujours impressionné c’est l’attention que Joss portait aux fins d’épisodes. Il pensait d’abord à cette fin et construisait l’épisode ensuite à l’envers. Howard Gordon


Le magazine revient sur les différentes interviews du casting dans ces numéros précédents.

Dans l’interview, Howard Gordon revient aussi sur la création du spin-off de Buffy, Angel :

C’était un procédé intéressant, car contrairement à Buffy, Angel a mis plus de temps à se trouver. Buffy a tout de suite trouvée sa voix, elle savait ce qu’elle représentait. Buffy a été créé ainsi alors que Angel a évolué, ce que certaines séries doivent faire.Howard Gordon

Le magazine propose aussi une interview de Russel T Davies, ex showrunner de la série Doctor Who, qui explique comment la série a influencé le retour de Docteur Who sur les écrans :

Les gens me disent souvent que j’ai apporté de l’émotion dans Doctor Who, ce qui est vrai, la BBC m’avait approché en sachant pertinemment que ça n’allait pas être autrement avec moi. Buffy m’a donné l’assurance de me dire que je pouvais travailler dans un univers de fantasy.Russel T Davies

Nous retrouvons aussi une sélection des scènes les plus émouvantes de la série :

Joss avait toujours un thème a aborder. Qu’est-ce qu’on devait dire ? Chaque épisode contient un message et c’est quelque chose auquel il tenait vraiment. Donc Buffy a été importante à cette époque pour de nombreuses raisons, mais le plus important je pense, c’est que la série a aidé de nombreuses filles à traverser leur adolescence. Nous avons reçu une lettre disant « J’ai survécu au lycée uniquement grâce à Buffy ». Et plus récemment, les messages sont aussi venus de garçons qui ne sont pas gênés d’admettre qu’ils s’identifient complètement à Buffy. Si la série n’avait rien accomplie d’autre, ça suffirait à la célébrer.Jane Espenson

Buffy en chiffres

  • 17% des épisodes sont écrits par Joss Whedon
  • 299 jours après sa première diffusion aux États-Unis, la série a été diffusée en Angleterre.
  • 8.2 million est l’audience la plus élevée de la série aux US.
  • 225 ans et la différence d’âge entre Buffy et Angel
  • 144 épisodes au total
  • 9 apocalypses évitées
  • 7 nominations aux Emmy Awards
  • 16 fois où Giles a été assommé
  • 2 fois Buffy est morte
  • 7 versions différentes du « Grrr argh » à la fin des épisodes
  • 10 humains tués par Buffy
  • 125 catchphrases de Faith
  • 142 vampires tués par Buffy

Buffy contre les vampires et Angel ont fait, entre 1998 et 2004, 20 fois la couverture du magazine SFX ! Voici quelques unes de ces couvertures :