A l’occasion des 20 ans de la série Buffy contre les Vampires, le site avclub.com a eu l’occasion d’interviewer l’actrice Julie Benz à propos de ses nombreux rôles à la télévision et notamment sur son personnage de Darla dans Buffy et Angel !

Voici l’interview en français, ci-dessous :

AV Club: Parlez-nous de Darla dans les séries Buffy et Angel ?

C’est avec Darla que j’ai grandit. Pour moi, interpréter Darla c’était comme aller dans une école d’acteur. J’ai tellement appris avec Joss Whedon et David Greenwalt. Ils nous encourageaient à faire des choix créatifs avec nos personnages. Certains de ces choix ne fonctionnaient pas, d’autres si, et ce n’était pas grave. Ils m’ont sorti de ma zone de confort. Je n’avais fait que des comédies à ce niveau là de ma carrière, pas beaucoup de drames, et tout d’un coup on m’engage en tant que vampire de 400 ans venue tout droit de l’enfer. Je me suis dit « Quoi ?! » [Rire]

Je me souviens qu’ils avaient fait tous les tests maquillage pour Darla sur moi… pardon, du « vampire ». J’étais le cobaye pour le look des vampires, j’ai donc dû porter un certain nombre de prothèses et j’ai fait pas mal de test caméra avant d’avoir le boulot. Je m’étais souvenu à l’époque d’une interview d’Anthony Hopkins sur son rôle d’Hannibal Lecter. Il disait qu’il n’avait fait que regarder dans le miroir, je me souviens plus exactement, mais il a regardé dans le miroir et il a sourit, et c’était flippant. [Rire] Je portais donc ces prothèses, je suis retournée dans ma caravane, j’ai regardé dans le miroir et j’ai sourit. Et je me suis dit « Voilà ton personnage, elle fait tout avec un sourire et une touche de joie et d’allégresse. » Et c’est comme ça que j’ai créé Darla. Parce qu’avant ça je me disais « comment est-ce que je vais jouer ce vampire de 400 ans venue tout droit de l’enfer! ».

Et puis Darla n’était pas Darla au début. Darla était « Fille Vampire #1 ». Mais j’ai ajouté cette touche de joie et d’allégresse à tout ce qu’elle faisait et je laissais la prothèse faire le reste du travail. Je n’avais pas besoin d’être effrayante. La prothèse l’était suffisamment. Je n’avais qu’à sourire et montrer la superbe dentition de Darla. [Rire]

AV Club: Donc à quel moment Darla est elle passée de Fille Vampire #1 à un personnage récurrent ?

Et bien, lorsque l’on a fait l’épisode de présentation, je n’étais que Fille Vampire #1. Et lorsque la série a été choisie par la chaîne, je crois qu’ils lui ont donné un nom, mais je devais mourir. Mais on a tourné de nouveau le premier épisode, et le jour où ils devaient me tuer, Joss est arrivé en courant sur le plateau et à dit « On ne va pas te tuer ! On ne va pas te tuer ! Tu vas revenir la semaine prochaine ! » Et je répondais « Super ! ». Vous savez, j’étais une actrice en difficulté à ce moment, donc je me disais « Super ! Une autre paye ! Génial ! » Je devais ensuite mourir dans un autre épisode, et Joss est de nouveau arrivé en courant en disant « On ne va pas te tuer ! » et je me suis redit « Génial ! Une autre paye ! » Mais en fin de compte ils sont venus me dire « Ok, tu vas mourir » et j’ai répondu « Oh non ! » [Rire] Mais c’était son heure.

Et puis je me souviens ils m’ont fait revenir dans Angel, je travaillais sur la série Roswell à ce moment et je suis tombée sur David Boreanaz dans les studios de la Paramount, et il a sauté de sa voiture de golf , il m’a pris dans ses bras et m’a dit « Benz, on te fait revenir ! » et je lui ai dit « Non, ça risque pas. C’est impossible. Ils m’ont réduit en cendre ! Et quand t’es en cendre, tu es en cendre. Tu es mort. Je suis morte ! » Et il me répond « Non, non, non, non ! On te fait revenir ! On te fait revenir ! » Et j’ai dit « Ok, euh, cool… » [Rire] Et puis j’ai reçu le coup de téléphone où ils m’annonçaient qu’ils me faisaient revenir. Et puis ils m’ont encore tué, pour la… 17e fois, ou un truc comme ça.

AV Club: On dirait surtout que c’est une démonstration d’affection de Joss Whedon pour le personnage de Darla, ou du moins pour votre interprétation de ce personnage.

Oui je crois qu’ils ont beaucoup apprécié la dynamique entre Angel et Darla. Joss est vraiment tombé amoureux des personnages qu’il a créé, il met tellement de bonheur et d’exubérance dans tout ce qu’il fait que ça vous enthousiasme aussi.

Ils m’avaient appelé pour m’annoncer « Ok, tu vas être enterrée vivante, on va vraiment te recouvrir de poussière. Qu’est-ce que t’en pense ? », « Euh…. ça ira. » [Rire]. Il donnait l’impression que ça allait être tellement amusant que je me suis retrouvée à dire « Ouai, ouai, ouai, ouai ! Je veux être enterrée vivante ! C’est à l’air trop bien ! » Et puis tu te retrouves à vraiment le faire, et là t’es plutôt « Oh mon dieu, j’ai trop peur ! »

A un moment ils m’ont appelé et ils me demandent « On va te faire chanter. Tu sais chanter ? », « Euh… non pas vraiment non. J’ai je vais essayer. » Alors j’ai essayé. Et j’ai chanté. C’était ma voix. Et puis une autre semaine c’était « Tu vas monter un cheval et traverser le feu. Qu’est-ce que t’en pense ? », « Euh… ok ! » [Rire] ça m’a vraiment appris qu’être acteur ce n’est pas qu’émotionnellement stimulant. C’est aussi se stimuler physiquement. Et j’ai vraiment apprécié ces deux aspects.