On continu avec les surprises ! Après nous avoir dévoilé une courte vidéo ainsi que quelques photos de tournage du photoshoot pour fêter les 20 ans de la série, Entertainement Weekly nous fait découvrir une vidéo de 45 minutes où le casting discute de la série, des auditions, des épisodes marquants, de l’évolution de la série Buffy contre les Vampires

Et parce qu’on est quand même super sympa, on vous a traduit TOUTE l’interview (du moins, lorsque les acteurs s’expriment). Ci-dessous, la vidéo avec la traduction française.

Traduction

SMG à propos de son rôle :

SMG : Tout le monde sait que j’étais engagée pour interpréter Cordelia à l’origine. [A Charisma] Tu ne savais pas ?
Charisma : Je ne savais pas.
SMG : A la base, oui. J’ai fait 2/3 auditions et 2 tests et ils n’avaient pas encore casté Buffy, et on m’a demandé si je voulais repasser lundi pour passer une audition. Et j’ai eu le rôle.

***

SMG : Dans son style d’écriture et son concept, nous savions qu’il y avait quelque chose de spécial à propos de cette série, que ça pouvait être amusant et différent.

SMG : Je me souviens avoir gentiment mentionné être ceinture marron en Tae Kwan Do. Ils m’ont dit que ce n’était pas très important, ils ne cherchaient pas spécialement ça car ils allaient entraîner la personne qui aurait le rôle. Et puis des années plus tard quand j’ai raconté ça à Joss, il était choqué et m’a dit « Ils ont dit QUOI ?!? » alors qu’au début ils s’en moquaient.

***

Alyson à propos de son rôle :

Alyson : Je suis entrée dans la salle, j’ai fait une lecture avec Sarah et Nick et je n’arrivais pas à réciter mon texte, mais il y avait une bonne alchimie.
SMG : J’ai su immédiatement quand elle est entrée dans la salle que c’était elle qui allait avoir le rôle. C’était évident.
Alyson : Et puis je suis tombée sur Nick en prenant un café. Et il a dit quelque chose de très ambigu du style « Ne t’en fait pas ». Et j’ai demandé « Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire que j’ai le rôle ? Ou est-ce que je ne dois pas m’en faire parce que je n’ai pas le rôle. » C’était horrible. Et puis une semaine plus tard j’ai reçu un appel m’annonçant que j’étais retenue.

Nick à propos de son rôle :

Nick : On me demande souvent pourquoi j’ai choisi ce rôle ? Mais c’est ce rôle qui m’a choisi. Cela faisait 3 mois que j’avais commencé ma carrière. Six jours après avoir eu le rôle, on a commencé à tourner. J’ai mis deux jours à réaliser et… [Au caméraman] est-ce que je peux jurer ? Et le troisième jour je me suis dit « oh p**** » Je ne savais pas si j’étais capable de le faire.

David à propos de son rôle :

David : J’ai reçu un appel pour faire une lecture pour ce personnage qui devait apparaitre dans 6 épisodes sur 12. Ça devait être un personnage présent pour un petit arc de la série. J’ai lu la scène, elle était très courte, je ne me souviens plus très bien de ce que c’était. J’étais sur une moto et je faisais un saut et je sauvais Buffy. Il y avait quelque chose de mystérieux et sombre à son sujet. Angel était très sombre au début.
Sarah et Amber : Au début ? [Rires] David : Ouai [Rires]

Joss : David Boreanaz est venu à l’audition et a lu le script. Et lorsqu’il est sorti, je me suis tourné vers les femmes présentes dans la pièce et elles s’étaient toutes transformées en caniches. Et j’ai dit « bon bah on va choisir celui-là. » Il avait ce truc magique.

A propos du casting en général :

Joss : Ça a été extrêmement difficile de réunir ce casting. Ça a été un procédé très long et tumultueux.

A propos du rôle de Giles :

Joss : J’ai été élevé par des professeurs, et ma mère enseignait dans l’école où je suis resté 10 ans. Donc j’ai très vite vu que les adultes étaient aussi torturés que les adolescents et qu’ils travaillaient plus que nous. C’est pour ça que Giles est un personnage important pour moi.

A propos de Cordelia :

Charisma : Mon personnage, Cordelia, a tellement évolué. Elle est devenue plus mature, plus humaine. Elle comprenait la douleur qu’il y avait dans ce monde et a enfin trouvé son but. Elle a grandi et les téléspectateurs ont commencé à l’aimer.

A propos de Spike :

James : J’ai dit à mon agent que je ne ferais pas cette série, j’avais vu le film et c’était ridicule. Je ne voulais pas jouer là-dedans. Et puis, un mardi soir j’ai regardé à la télévision et je suis tombé sur Buffy et après avoir regardé pendant 15 minutes j’ai rappelé mon agent pour dire que je voulais être dans la série.
Joss : [Concernant Buffy et Spike] Je voulais parler d’une relation qui n’est pas saine. Et c’est devenu une relation abusive des deux côtés. Buffy n’était pas qu’avec quelqu’un de sombre, elle avait trouvé aussi trouvé la part sombre en elle. Ça va avec les conséquences du pouvoir. A ce moment, elle était à l’aise avec ses pouvoirs. Et c’est comme ça que j’ai inventé la télé, de rien !

À propos d’Oz :

Seth : C’est la première fois que je jouais un personnage qui vivait une histoire d’amour et qui n’était pas qu’un puceau blagueur.
Emma et Charisma : Tu étais un vrai homme.
Seth : Je jouais de la guitare, je me suis battu avec mes poings, j’ai embrassé une fille et les gens me disaient que c’était bien.

A propos de Dawn :

Joss : J’ai introduit Dawn parce qu’elle apportait une dynamique que je n’avais pas encore pu voir dans la série. Avoir une sœur c’est différent d’avoir des amis. Et on n’avait pas encore eu ça.
Michelle : J’étais fan… une grande fan de la série. J’avais auditionné auprès de Joss et Martie [Noxon] j’avais 3 pages à lire. Et j’étais en mode « C’est des vêtements trop cool et tout et tout ». On avait l’air de sœurs, mais j’étais vraiment en mode fan-girl. Buffy était super connue dans mon école.

A propos d’Anya :

Emma : J’ai été embauchée pour un guest star dans un épisode, ça ne devait être que ça. Mais on m’a demandé de revenir et ensuite on m’a dit « Je suis sûr qu’on va se revoir ». Et ça à continuer comme ça jusqu’au jour où je faisais partie de l’équipe. Pour toujours. [Rire]

A propos d’Alex :

Emma : Je n’ai aucune idée pourquoi ils nous en mis ensemble [avec Alex] Nick : Peut-être que c’était de la magie. Vraiment. Les étincelles.
Emma : Les étincelles.
Nick : Ça marchait bien c’est tout.

***

A propos de la série :

SMG : Vous savez, je pense que les attentes pour la série étaient très basses. On devait être une série de remplacement basée sur un film raté et diffusée sur une chaîne que personne ne connaissait. Je me disais juste que je pourrais payer mon loyer ce mois-ci. Je crois qu’aucun d’entre nous ne s’attendait au succès.
Joss : La série a décollé plus vite qu’on ne l’attendait. On pensait qu’on pourrait faire quelque chose de bien, de drôle et qui amuserait les gens. C’était une bonne série pour nous.
SMG : C’est la métaphore ultime : l’horreur de l’adolescence qui se manifeste sous la forme de véritables montres.
Joss : Et les critiques et le public l’ont immédiatement compris et appréciée. Ils savaient ce qu’on faisait et ça leur plaisait. C’était épatant.

***

Charisma : Ce que j’ai réalisé c’est que les scénaristes pouvaient écrire leurs histoires à leur façon en toute liberté. Ce qui est vraiment bizarre. D’habitude, une chaîne tente toujours de garder la main sur leur projet et de les contrôler. Mais pas là, tout le monde a pu être créatif et faire ce qu’il avait à faire.

***

Seth : La série met à l’honneur toutes ces choses importantes comme le fait d’être jeune, d’évoluer, de devenir soit même, d’avoir des amis, les relations qu’on a avec sa famille, avec soit même, quel est notre but dans la vie, fuir ses obligations pour ensuite mieux les affronter. La série a un effet très positif.

***

Kristine : L’un des thèmes majeurs, au début, c’est ce niveau de maturité qu’à la série et que le monde était noir et blanc, il y avait les méchants et les gentils. C’était clair et simple. Et quand Buffy à grandit, le monde est devenu beaucoup plus gris, plus nuancé.
SMG : Devenir adulte c’est difficile.
Kristine : Oui.

***

A propos de Willow et Tara :

Alyson : Il n’y avait jamais eu un personnage de série TV, qui était là depuis le début, et qui est devenu gay. C’était souvent « tenez voilà un nouveau personnage qui est gay » en plein milieu d’une série. Mais là c’était un personnage qu’on connaissait depuis le début et qu’on a vu évoluer. Ça c’était révolutionnaire.
Amber : C’était une relation très belle. Et elle n’a pas été créée pour montrer deux filles qui s’embrassent mais simplement pour montrer deux personnes, qui se trouvent être des femmes, qui tombent amoureuses. Elles étaient bonne l’une envers l’autre, se traitaient bien, une relation normale en somme. Normaliser. Rendre ça normal. Parce que c’était normal !
Alyson : Oui. Le fait que leur relation ne soit pas un problème, c’est ça qui était génial.
Amber : Exactement !
Alyson : D’ailleurs, ça devrait toujours être comme ça.

Joss : Tara est arrivée dans l’histoire parce que je demandais « Comment remplacer Seth Green ?! Willow est à l’université donc elle pourrait peut-être se trouver une copine. » C’était important que les gens voient ça. Mais je ne pensais pas du tout à eux quand j’ai fait ça. Même si j’ai voulu faire une série féministe, je ne pensais pas à ce qui allait rendre la série importante. Je l’ai fait parce que ça me semblait normal.
Amber : On a reçu beaucoup de lettres. Beaucoup de personnes qui se sentaient isolées et mal dans leur peau ont pu enfin s’accepter quand ils ont vu deux personnages dans une série être acceptées par les leurs. Nous on disait que « Si tu tombes amoureux, c’est déjà une chance. Peu importe le sexe, le genre, ce n’est pas important. Si tu tombes sur quelqu’un qui te comprend et que tu comprends tu as beaucoup de chance. »

A propos de Buffy & Angel et Buffy & Spike :

SMG : C’est difficile pour moi. J’ai une opinion en tant que Buffy, je ne choisis pas entre David et James. On me demande qui est le bon pour Buffy. Je reçois beaucoup de commentaires négatifs et de menaces de mort. Sérieusement. Je n’aime pas répondre à cette question. [Rires] Pour moi, il y avait quelque chose de si beau entre Buffy et Angel. [S’adressant à James] Je parle en tant que Buffy et je ne critique pas James.
James : Je pense pareil.
David : Pourquoi tu te fâches ?
SMG : Non, mais je t’ai choisi, je t’ai choisi.
Amber : Où est la rose ? [Rires] SMG : Je pense que Spike comprenait Buffy, mais d’une manière différente. Et je pense qu’elle avait besoin de se comprendre et de se découvrir grâce à Spike. Mais pour moi en tant que Buffy [elle répète Buffy], je choisi Angel. Pas de Sarah/James ou Sarah/David.

Joss : Vous savez, je suis partagé, parce qu’en terme de relation longue durée, c’est Spike qu’il faut choisir. Il a récupéré son âme pour elle, il a évolué différemment. Mais Angel c’est Roméo. On ne peut pas évincer son premier amour. C’est le plus important. C’est la plus belle histoire d’amour que je ne raconterais jamais. Point final.
SMG : Cette première histoire d’amour est tellement belle, ils passent leur première nuit ensemble et ça le rend littéralement méchant.
Joss : Dans l’épisode où il redevient Angelus, c’est surement l’épisode le plus important de la série. Ça a vraiment changé la perception du public sur la série. Même d’écrire cette scène où il fait comme s’il s’en fichait. Je n’avais aucune idée à quel point je pouvais être aussi méchant rien qu’en écrivant. C’était puissant et magnifique. En tant que scénariste on se dit « cette peine est pleine de méchanceté, j’adore ! »

A propos de la mort de Joyce :

Kristine : J’ai une question que je meurs d’envie de poser : combien d’entre vous savaient que j’allais mourir et quand ça allait arriver ?
Alyson : Tu meurs ?! [Rires] Oh mon dieu, je dois regarder cette série. [En plaisantant] David : [A Sarah] Tu savais ?
SMG : C’est difficile d’en parler, je le savais et je n’étais pas très contente.
James : C’est un de mes épisodes préféré. Je me souviens que Joss était venu me voir et m’a dit « tu sais je crois avoir écrit quelque chose de bien, et désolé tu n’es pas dedans. » Et j’ai répondu « oui j’ai lu le script et Spike n’a pas envie d’être là pour ça. »

Amber
: Ce moment dans l’épisode où Anya fait son monologue, pour moi c’est la meilleure scène de la série. Tu as apporté tellement d’humanité à cette scène. Et c’est un moment magnifique.
Kristine : Il y a tellement de personnes dans le monde qui ont perdu un parent. Et d’une façon ça les a aidés à faire leur deuil. Et c’est incroyable, parce que c’est très difficile de perdre un parent.

Joss : L’intention de départ était de…. j’ai perdu ma mère à 27 ans dans un accident de voiture… c’était de montrer à l’écran ce jour-là. Ce premier moment presque ennuyeux du deuil. Ce n’était pas pour répondre à des questions. Et ça a eu exactement l’effet que je n’avais pas prévu que ça ait. Tellement de personnes ont été touché par un décès et j’ai réalisé qu’être honnête à propos d’un détail peut être insignifiant c’est comme ça qu’on fait quelque chose de grand.

A propos de Hush :

SMG : C’est l’épisode qui me revient tout le temps à l’esprit et dont j’étais sûrqu’il allait être génial. [A Alyson] Toi et moi on en a déjà parlé. J’avais hâte de faire cet épisode muet. Une semaine où je n’avais pas à apprendre de dialogue. C’était tellement difficile.
Alyson : Tellement difficile.
James : Exactement !
SMG : Tellement difficile.
Alyson : Un des plus difficile oui.
SMG : Je n’ai jamais été aussi fatiguée et physiquement épuisée.
James : Joss était tellement minutieux à propos de chaque scène. « C’était magnifique mais tu dois le faire une demi seconde plus tard. » Tout était prévu à la seconde près.
Tout me monde : C’était magnifique. Flippant.
Amber : Je n’ai pas pu déjeuner, je me sentais mal. [Rires] Michelle : Cet épisode était vraiment parfait. C’est là que j’ai compris être vraiment une fan de la série.

A propos de l’épisode musical :

David : Vous avez fait un épisode musical, c’était amusant ?
Alyson : [A James] C’est à cause de toi qu’on a fait ça, non ?
Michelle : Oui, c’est à cause de lui !
Amber : [A James encore] Oui, c’est toi qui a chanté.
Michelle : Chez Joss ?
James : Pardon. Pardon.
David : Vous alliez chez Joss ?
Amber : Ouai ! [Rires] James : On lisait du Shakespeare chez Joss et ensuite j’apportais ma guitare parce que c’était une fête…
Nick : Pour moi l’épisode musical était mon préféré parce qu’il était différent. Ce n’est pas grave si je chantais et dansais mal, parce que je n’avais pas été embauché pour ça à la base. Et si mon personnage avait été parfait, le rendu n’aurait pas été bien. Mais au final j’ai été génial.

***

Charisma : David était nu ? [Rires] SMG : Il était tout le temps nu ! [Rires] David : Et merde, c’est parti.
SMG : C’est vrai.
Charisma : C’était choquant.
SMG : Non ce n’était pas choquant.
Charisma : Non ce qui était choquant c’est le nombre de fois qu’il était dévêtu. Et ça le faisait marrer.
David : On passait une excellente journée, c’était sympa d’être là…
SMG : Il débarquait sans pantalon pour voir si tu arrivais à garder ton sérieux.
Emma : Il portait une chaussette ?
SMG : Non ! Il voulait voir s’il me faisait rire.
David : Désolé…
Charisma :: Pas d’enfants autorisé sur le plateau ce jour-là.
Amber : Tu dois avoir beaucoup de chaussettes dans ton armoire.
David : Oui beaucoup.
SMG : On ne dirait pas, David. [Rire]

Le dernier épisode :

SMG : Ce qui est spécial à propos de cette fin, c’est que tout le long de la série, c’est elle était l’élue. Celle qui était seule… et à la fin elle envoie tout balader que c’est des conneries. On peut toutes avoir le pouvoir et elle le transmet aux autres. J’espère qu’aujourd’hui, pour le bien de Buffy, elle est à la retraite sur une île et qu’elle enseigne le yoga aux enfants.

Un reboot ?

James : Si Joss le réalise : oh que oui. Si Joss ne le fait pas : oh que non.
Charisma : Ça serait tellement dingue si un truc comme ça arrivait. Ça rendrait tellement de monde heureux.
Joss : Chaque chose finie toujours par refaire surface. Je me suis forcé à aller de l’avant et de faire des choses différentes. Ce qui est bien c’est qu’ils ont tous très bien vieillit. Mais d’un autre côté, la série est à propos du passage à l’âge adulte, on l’a fait pendant les 7 saisons. Alors s’ils devaient revenir ils devraient jouer des personnages d’une vingtaine d’année. On les rajeunirait un peu parce que c’est ce qui se fait maintenant. Et ça leur tient à cœur. Mais on les verrait à une autre période de leur vie. Ça serait pas « J’y crois pas qu’on soit encore au lycée ?! J’ai pissé dans mon froc. »

***

Seth : Depuis les débuts d’internet, la série se fait connaître par une toute nouvelle génération. Les fans de l’époque la montre à leurs enfants. J’ai encore des enfants de 12 ans qui me disent « je viens de regarder la saison 4 de Buffy ! » C’est incroyable. C’est une expérience vraiment étrange.
SMG : La série marche encore et c’est ce qui la rend belle. C’est toujours intéressant, la série fonctionne encore aujourd’hui.
James : Buffy était un moyen, à travers la télévision et un groupe d’artistes, de dire au public « tu n’es pas seul, on sait ce que c’est, on a traversé la même chose. » J’ai eu la chance d’être dans une série qui a marqué pour son public. Et c’était un de mes rêves les plus fous.
Joss : La chose la plus importante à mes yeux c’est que j’ai eu des personnes qui m’ont abordé pour me dire que la série a affecté leur façon de se percevoir eux-mêmes, sur leur capacité à faire quelque chose, sur ce qu’ils peuvent devenir, sur le fait d’être une femme leader. Que les gens deviennent plus fort grâce aux peurs retranscrites dans la série c’est… le meilleur héritage qui puisse exister. C’est pour ça qu’on fait ça.
SMG : En tant qu’acteur, on veut faire quelque chose qui parle aux gens. Laisser un héritage. Et pour nous tous, on a fait partie de quelque chose qui nous dépasse. Qui survit encore. C’est tout ce qu’on peut souhaiter.

***

Retrouvez toutes les photos du photoshoot en cliquant sur les miniatures ci-dessous :