10.10 Lost and Found, 5

10.10 Lost and Found, 5

Résumé

Alors que Faith se bat contre la nouvelle race de vampires pour sauver Riley, elle est sous le choc lorsqu’elle découvre l’identité de leur illustre leader ! Pendant ce temps, à Londres, Angel demande une faveur pour contrer le piège d’Amy !

Saison 10 – Épisode #10
Sortie US: 7 Janvier 2015 / Titre : Lost and Found
Sortie FR: Pas de sortie prévue / Titre : Perdu et Retrouvé (Non-officiel)
Infos supplémentaires
Scénariste : Victor Gischler
Dessinateur : Will Conrad
Coloriste : Michelle Madsen
Couverture alternative : Scott Fischer

Review de Slayer Revival

Cliquez pour lire la review
Ce dernier épisode de l’arc « Lost and Found » commence directement après l’épisode précédent, où nous avions découvert la véritable identité du leader des vampires aborigènes. Il s’agissait du père de Miss Zane, qui avait fait appel à Faith et Deepscan pour le retrouver, ne sachant pas à l’époque qu’il était devenu vampire ! On se retrouve donc avec un retournement de situation plutôt intéressant qui ne laisse présager rien de bon. Miss Zane va t-elle devenir vampire pour être avec son père ? Va t-elle mourir ? Ou va t-elle se rebeller ou rester avec Faith et les autres ? Que de questions qui restent en suspend pendant toute la durée de l’épisode. Au-delà de ça, l’histoire du « papa » n’a rien de bien palpitant puisqu’il explique comment il s’est fait engendré et comment il est devenu le chef d’une tribu de vampires aborigènes… bon. Tout ça car il est tombé sous le charme d’une femme qui était vampire. Pourquoi pas. Depuis, il voit la vie autrement, se sent plus fort et nous sort le bla bla habituel du nouveau vampire. Lui qui travaillait dans la recherche médicale et cherchait sans cesse à guérir des maladies, voilà qu’il est persuadé que les vampires ont la solution, puisqu’ils ne tombent pas malades et sont donc immortels. On serait presque tenté de dire qu’il a raison mais la conclusion arrive trop vite et on voit tout de suite où il veut en venir, gâchant un peu ce côté « manipulation malsaine » des vampires qui est souvent aguichante.

De l’autre côté du globe, à Londres, on découvre qu’Amy est surpuissante, gavée de magie et prête à en découdre avec quiconque lui barrera la route. Notez qu’elle ne fait que parler de Willow ce qui induit forcément qu’elle veut qu’elle vienne à Londres pour la combattre. On sent alors le piège à 3km et on se demande si Angel est assez bête pour tomber dans le panneau. On garde quand même un petit doute jusqu’à la fin : Willow va t-elle venir ?

Vient alors un petit « entracte » que je considère comme la « morale gentillette » de l’épisode. Un humain et une jolie démone sont chez Nadira et leur demande des conseils quant à leur relation. EN effet, ils ont peur de s’attirer la foudre des habitants en s’affichant en couple dans la rue. Notez la métaphore de l’homosexualité. Nadira leur fait comprendre alors que l’avis des gens n’est pas importante et que seul leur avis est important. La scène aurait pu être touchante si le couple n’avait pas répété bêtement le conseil de Nadira de cette manière : « Oh j’ai compris ! Elle veut dire que l’avis des gens ne compte pas, seul notre avis compte. » Je reproche à cette scène d’être une caricature d’une thérapie de groupe style alcoolique anonyme, mais pour les couples. Et puis surtout : qu’est ce que ça vient faire là ???

En Amérique du sud, le Papa de Miss Zane veut l’engendrer pour en faire sa « princesse ». Jusqu’au bout on se demande si la jeune femme va se laisser mordre, et puis, à la manière de Dawn dans l’épisode de la saison 6 « Baiser Mortel » (All the Way), Miss Zane le réduit en cendre en pleurant à la dernière seconde, alors qu’il s’approchait pour la mordre. Le moment était bien représenté et était, selon moi, le climax de l’épisode. Arrive après l’évasion de Faith, Riley et les autres. Et là, on sent que l’épisode doit être rapidement bouclé par les scénaristes. Donc ils ont trouvé la chose la plus illogique possible : comme par hasard, un hélicoptère passait par là et ramasse nos héros qui s’enfuient sans encombre. Et le plus beau dans tout ça est la Tueuse qui est venu les cherché en hélico qui leur dit : « Puisque je vous ai pas vu revenir au campement, j’ai tenté ma chance en hélico et je vous ai trouvé » … Oui oui… dans toute la forêt amazonienne ! Bon… Pourquoi pas, encore une fois il fallait terminer vite.

Vient alors le combat le plus rapide de l’histoire du Buffyverse. Alors qu’on pensait qu’Amy toute puissante, impossible à arrêter etc… Nadira arrive et en un claquement de doigt annule l’attaque d’Amy (qu’on pensait dévastatrice, et joliment dessinée d’ailleurs). Finalement, Angel n’était pas si bête puisqu’il n’a pas fait venir Willow (qui était le plan d’Amy depuis le début). Effectivement, on apprend qu’Amy avait amassé toute la magie de la ville afin de lancer un puissant sortilège contre Willow pour la tuer sur le champ. Elle voulait qu’Angel fasse venir Willow jusqu’à Londres, sauf que même nous, lecteurs, avions compris ça. Et en punition, Nadira la transforme en rat, et on comprend que cela est définitif. POURQUOI ??????? Pourquoi gâcher le potentiel d’Amy en tant que Big Bad et finir cette storyline en une page ? Je l’avoue, c’est méchant, mais j’aurais alors préféré que Amy soit détruite/tuée pour de bon ! Elle est foncièrement mauvaise, et elle aurait du mourir. Le changement en rat est bien trop ridicule à mon sens !

On termine cet arc par un Cliffhanger surprenant, qui rattrape largement l’épisode en lui même, avouons-le, puisqu’il s’agit du retour de… FRED ! Affaire à suivre.

Cet épisode #10 conclut l’arc « Lost and Found » et ce n’est pas trop tôt. Cinq épisodes pour un arc c’est déjà long, et celui-là s’est beaucoup trop étendu. Paradoxalement, la fin est bien trop rapide, et on sent un besoin de terminer l’arc « vite-fait bien-fait ». M’est avis que les scénaristes ont vu un peu trop gros pour cet arc et se sont trop étendus sur les quatre premiers épisodes (qui étaient bons), et qu’il ne restait plus que le 5ème épisode pour boucler l’histoire. Du coup, on se retrouve avec un épisode #10 bâclé et une histoire qui tire vers la facilité. J’avais une préférence pour l’histoire de Faith qui touche à sa fin de manière si brusque qu’on se dit « Ah, c’est vraiment finit ? ». Quant à l’histoire du côté d’Angel, on se plaisait à voir une Amy en mode « Big Bad » toute puissante, pour se retrouver avec un piètre combat contre Nadira qui clos la storyline en la réduisant en rat. Oui, encore ! Pourquoi ??? Elle faisait un excellent Big Bad. Globalement, l’histoire de « Lost and Found » est pas mal du tout, mais la fin entache complètement le scénario de l’arc. Il y avait pourtant beaucoup de potentiel pour la suite de la saison…

Preview

Cliquez sur les images pour les agrandir

Leave a Reply