10.12 Love Dares You, partie 2

10.12 Love Dares You, partie 2

Résumé

Buffy et le gang sont sur le point de vivre de gros changements relationnels, mais les rapprochements sont mis en attente lorsqu’ils sont contraints de se battre contre un nouveau démon et les petits démons de chair qu’il produit…

Saison 10 – Épisode #12
Sortie US: 18 Février 2015 / Titre : Love Dares You
Sortie FR: Inconnu / Titre : L’amour te provoque (Non-officiel)
Infos supplémentaires
Scénariste : Christos Gage et Nicholas Brendon
Dessinateur : Megan Levens
Coloriste : Dan Jackson
Couvertures alternative : Steve Morris et Rebekah Isaacs
[carousel buttons= »display » arrows= »display » interval= »2″]

Preview

Cliquez sur les images pour les agrandir

Review de Slayer Revival

Cliquez pour lire la review
Ce deuxième épisode de l’arc Love Dares You, consacré aux relations entre les personnages, commence TOUT DE SUITE après l’épisode précédent. On retrouve donc Spike et Buffy en train de s’embrasser passionnément après un combat dans un cimetière. Dire que nous (Spuffistes) avions attendu ça depuis longtemps, c’est avec soulagement que je peux dire « ENFIN ! ». Non seulement ils s’embrassent, mais Buffy se confie à lui, s’ouvre à lui, et lui dit clairement qu’elle voudrait commencer une relation amoureuse avec lui. C’est donc un pas de géant pour Spike et Buffy qui avaient essayé de devenir « amis » depuis quelques temps déjà.

Hormis mes cris hystériques de Spuffiste en folie, je ne peux m’empêcher de regretter la dessinatrice Rebekah Isaacs pour ce numéro. J’aurai vraiment aimé qu’elle dessine le baiser Spike/Buffy, non pas que je n’aime pas Megan Levens, qui fait super travail, mais j’admet que j’aime beaucoup moins ses dessins et que parfois, le visage des personnages est quelque peu raté. C’est surtout au niveau des nez des personnages que j’ai remarqué ça.

Après la relation Spike/Buffy, nous avons droit à une belle complicité entre Spike et Alex. Depuis le début de cette saison 10, les deux se sont beaucoup rapproché, et j’aime tout spécialement le fait qu’Alex soit très amical avec Spike. C’est une sacré évolution quant à leur relation qui n’était pas toute rose dans la série. Alex n’hésite pas à le conseiller sur sa relation avec Buffy, et à se confier à lui à propos de Dawn et lui. Je pense d’ailleurs que les passages Spike/Alex font parti de mes préférés cette saison.

Viens ensuite Andrew, qui a ses moments de gloire depuis deux épisodes. Appréciant beaucoup le personnage, je dois admettre que je n’aime pas vraiment sa storyline dans cet arc. Le fait qu’il ait bu une potion le rendant super fort avec des muscles à la Captain America est très éloigné du Buffyverse. Heureusement, ce n’est que temporaire puisque à la fin de l’épisode, il redevient normal.

Après qu’Andrew leur ait annoncé la menace de l’épisode, le groupe se rend dans une usine de viande (je ne sais pas comment on appelle ça) où un démon constitué de chair se régénérant tout le temps les attend. Un combat s’engage alors, où chaque membre du gang à son importance, mais se finit rapidement. C’est d’ailleurs ce que j’ai trouvé dommage car même si c’est un arc centré sur les relations, ça reste Buffy contre les Vampires, et un épisode de Buffy sans combat, c’est un peu plus fade. Là encore, les dessins laissent un peu à désiré, surtout quand on regarde les sortilèges de Willow et Giles qui ressemblent plus à de la gelée dégoulinante qu’autre chose…

Andrew avait déjà fait son coming-out de manière officiel dans l’épisode précédent, mais cette fois, il passe à l’acte en embrassant Lex Luthor (Nan je déconne, mais je trouve qu’il lui ressemble). C’est avec un grand plaisir que j’ai lu cette page, et là aussi j’ai dit « ENFIN ! ». Par contre, je n’ai bizarrement pas trop aimé la manière dont Xander a « encourager » Andrew à s’affirmer. C’était un peu « too much » à mon goût surtout de lui avoir dit « You’re here, you’re queer, and I’m totally used to it ». D’ailleurs, Andrew se braque et quitte l’usine tout de suite après.

L’image d’après se concentre sur Buffy et Spike et là aussi, je ne peux que critiquer le dessin du visage de Buffy que je trouve vraiment raté. C’est dommage d’avoir des beaux moments Spike/Buffy, aussi raté par le dessin. J’ai l’impression de moins apprécier le moment du coup. Dommage. Enfin, ma réticence ne dure que quelques secondes puisque Spike dit à Buffy qu’il est amoureux d’elle !

Je parie que la page d’après rendra hystériques tous les spuffistes puisque Buffy et Spike passe enfin à l’acte. Et par acte j’entend bien sûr LE FAIRE ! Encore une fois « ENFIN ! » (Ça fait beaucoup pour un seul épisode). J’ai trouvé ça hilarant que les autres soient dans la pièce à côté et entendent Spike et Buffy, notamment Alex qui a peur qu’ils écrasent ses maquettes. Côté relation, nous n’avions pas eu de moment Alex/Dawn, et bien c’est chose faite puisqu’ils ont droit à un petit moment complice plein de tendresse. Par contre, quand ça va pour les autres, ça ne va pas pour un, en l’occurrence, Giles, qui lui niveau relation, se sent assez seul. Ne parlons pas de Willow qui est quasi absente de l’épisode, c’est dommage car j’aurai aimé savoir ce qu’il se passe pour elle à ce niveau là.

La scène de Spike et Buffy dans le lit m’a fait pensé à la scène très tendre à la fin de la saison 7. Je pense d’ailleurs que c’est un clin d’oeil puisqu’ils ont la même position, sauf que cette fois c’est Buffy qui est endormis et que c’est Spike qui lui caresse les cheveux. Dans la saison 7 c’était l’inverse. Mais ce moment de bonheur est coupé par un étrange rêve/cauchemar/vision de Spike en vampire, tuant un couple dans la rue, nous laissant un sentiment mitigé pour la fin de cet épisode. Spike le sanguinaire serait-il de retour ?

C’est sur une note très sombre que s’achève l’épisode #12 « Love Dares You ». Après nous (les spuffistes) avoir fait rêver pendant deux épisodes en nous balançant du Spike/Buffy en veux-tu, en voilà, voilà que Spike le sanguinaire fait son retour. Est-ce bien réel ? Est-ce un rêve ? Néanmoins, je pense qu’il était nécessaire de faire ces deux épisodes centrés sur les personnages plutôt que l’action (qui est presque inexistante ici) pour développer un peu plus les relations et le rapprochement du gang, qui manquait cruellement ces dernières saisons. Malgré quelques dessins ratés (selon moi, attention), l’épisode était bon, que dis-je, très bon ! Il y a une belle évolution dans cette saison 10, et je pense que ça ne fait que commencer.

Leave a Reply